Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 18:00

4e de couverture : Glasgow. Deux hommes cagoulés font irruption dans la Mina.jpgmaison d'une famille immigrée de la banlieue résidentielle en réclamant « Bob ». Aamir Anwar, le père, est pris en otage. Une rançon de deux millions de livres est exigée. L'inspectrice Alex Morrow sent que quelque chose cloche. D'abord, il n'y a pas de Bob, et l'on pourrait croire à une erreur si certains regards et attitudes ne l'incitaient à penser que quelqu'un ment ; en tout cas, tout le monde a quelque chose à cacher. Étude du machisme et du racisme ordinaires en milieu écossais, Le Silence de minuit rejoint la tradition des romans policiers d'action où du nouveau surgit à chaque page, jusqu'au dénouement final, totalement imprévu. 

 

En résumé : je dois bien dire que je ne suis pas vraiment en accord avec la couverture de ce roman (ce n'est pas un thriller mais une enquête policière), ni avec la 4e de couverture (du nouveau ne surgit pas à chaque page). J'ai même trouvé une certaine lenteur au récit : ce n'est qu'au quart du roman que l'enquêtrice percute sur un fait que l'auteure fait volontairement apparaître dès les premières pages au lecteur : 1/4 du roman c'est un peu long, non ?
Certes, l'écriture est facile à lire mais je ne peux m'empêcher de penser qu'avec la moitié moins de pages, le roman aurait été plus efficace et surtout plus rythmé ! Pourtant, l'idée d'alterner les points de vue des truands, des enquêteurs et de l'otage pour raconter l'histoire est une bonne idée mais, je trouve la réalisation décevante.
Les deux problématiques que l'auteure pose dans ce roman, à savoir l'enlèvement d'un épicier ougandais de banlieue et celle d'une enquêtrice visiblement atteinte de graves problèmes familiaux, trouvent des résolutions pour le moins faciles en quelques pages qui m'ont presque données l'impression d'une fin bâclée. En effet, et assez curieusement alors que tout le reste est pour le moins largement détaillé par Denise Mina, certaines explications concernant la responsabilité des uns et des autres m'ont parues brouillonnes pour ne pas dire carrément confuses, et certains faits m'ont laissé plus que sceptique (je n'ai pas cru une seconde à ce semblant de Syndrome de Stockholm !).
Bref, une déception pour cette lecture...

 

En résumé : une rencontre loupée et un 12,5/20.

Merci qui ? Merci au Livre de poche pour l'envoi gracieux de ce roman dans le cadre d'un partenariat avec Livraddict

 

Du côté des challenges....
23e étape de mon tour du monde en lisant avec cette auteure écossaise.

logo3 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article

commentaires

nymeria 21/03/2013 21:15


Les romans policier qui ne sont pas crédibles, ça passe rarement bien en général. Si en plus, l'intrigue n'est pas bien ficelée... Je passe mon tour !

Véro. 23/03/2013 11:55



D'autres lecteurs ont eu des avis plus positifs - mais pas enthousiastes non plus....



Présentation.

  • : 1000 - et - 1
  • 1000 - et - 1
  • : Mes lectures, mes coups de coeur ou de sang ... une fenêtre ouverte sur le monde.
  • Contact

1000-et-1 livres

Vous voulez tout savoir sur les livres qui sont dans ma bibliothèque, où j'en suis de ceux que je lis, ceux que j'aimerais bien lire mais qui ne sont pas encore en ma possession ...

Rien de plus simple, il suffit de cliquer ICI !

Une Recherche ? C'est Ici...

Challenges et services presse...

Archives

Des blogs où j'aime aller...

Vous trouverez ci-dessous la liste des blogs où je vais faire un tour très souvent, n'hésitez pas à aller les visiter vous aussi !

Le bazar de la littérature
 
de Melisende.
Lire et délires de Flof13. 
Le blog de Deliregirl1.
La ronde des post-it de Lasardine, Ln et Fabi.
Méli-Mélo de bouts de vie.
Les mots de Nanet.
Aperto libro de Calypso.
Entre les pages de Pauline.
Le blog de MyaRosa.
D'une berge à l'autre avec Jérôme.
Bienvenue à Bouquinbourg de Soukee.
Les carnets de lectures de Pimprenelle.
Book en stock, le co-blog de Dup et Phooka.
Les escapades culturelles de Frankie.
Le capharnaüm éclairé de Nelfe et Monsieur K.