Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 08:00

4e de couverture : lorsqu'elle découvre le mot énigmatique que Oates.jpgson mari lui a laissé, appuyé contre un miroir de la chambre à coucher de leur suite nuptiale du Rainbow Grand Hotel, à Niagara Falls, État de New York, Ariah est mariée depuis vingt et une heures. Lorsqu'elle apprend le même jour, en début d'après-midi, par la police de Niagara Falls qu'un homme ressemblant à son époux s'était jeté tôt ce matin-là dans les Horseshoe Falls et avait été emporté, disparu sans laisser de traces, elle est mariée depuis un peu moins de vingt-huit heures.
Tels sont les faits bruts, cruels, par lesquels commence le dernier roman de Joyce Carol Oates. Mariée et devenue veuve en l'espace d'une journée, Ariah se considère désormais comme vouée au malheur. Elle va devenir, avec le temps, une femme qui s'attend au pire pour échapper à l'anxiété de l'espoir. Une femme aux principes calmes, fatalistes, qui prévoit sa vie avec la sérénité d'un météorologue. Attendant pendant sept jours et sept nuits que l'on retrouve le corps du défunt, elle attire l'attention de Dirk Burnaby, un jeune avocat. Ensemble, ils vont fonder une famille et vivre dix années de bonheur absolu avant que la malédiction des Chutes s'abatte de nouveau…

 

Mon avis : Les chutes du Niagara n'ont plus vraiment le même aspect après cette lecture : si l'histoire s'étend sur des décennies, ma lecture s'est faite, choses rarissime, sur des mois.  J'éprouve un sentiment assez ambivalent envers ce roman : il ne m'a pas vraiment plu, il ne m'a pourtant pas déplu au point que j'en arrête la lecture. Par moment, il m'a franchement ennuyé et chaque fois que j'envisageais de l'abandonner définitivement, l'auteure réussissait à me "rattraper" et me faire poursuivre car je trouvais un regain d'intérêt à ma lecture… Cette espèce de va-et-vient s'est passée plusieurs fois.
Pour autant, et au final, je garde tout de même un avis assez mitigé sur cette lecture : un manque de rythme certain serait le plus gros défaut pour moi, suivi de près par une intrigue peu prenant. C'est plutôt une saga familiale qui permet d'aborder l'histoire politique et sociale américaines. Il est vrai également que le personnage central de  ce roman, Ariah, m'a fortement déplu et en particulier sa relation avec ses enfants donc forcément, ce n'était pas gagné !

Bref, une déception car j'attendais beaucoup de cette auteure dont j'avais beaucoup entendu parler.

En résumé : une rencontre loupée. 12/20.

 

Du côté des challenges...

BANNIR~1 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article

commentaires

jerome 04/10/2013 20:43


C'est quitte ou double avec Oates : des fois excellent et des fois beaucoup moins bien. Il faut dire qu'elle publie tellement d'ouvrages !

Présentation.

  • : 1000 - et - 1
  • 1000 - et - 1
  • : Mes lectures, mes coups de coeur ou de sang ... une fenêtre ouverte sur le monde.
  • Contact

1000-et-1 livres

Vous voulez tout savoir sur les livres qui sont dans ma bibliothèque, où j'en suis de ceux que je lis, ceux que j'aimerais bien lire mais qui ne sont pas encore en ma possession ...

Rien de plus simple, il suffit de cliquer ICI !

Une Recherche ? C'est Ici...

Challenges et services presse...

Archives

Des blogs où j'aime aller...

Vous trouverez ci-dessous la liste des blogs où je vais faire un tour très souvent, n'hésitez pas à aller les visiter vous aussi !

Le bazar de la littérature
 
de Melisende.
Lire et délires de Flof13. 
Le blog de Deliregirl1.
La ronde des post-it de Lasardine, Ln et Fabi.
Méli-Mélo de bouts de vie.
Les mots de Nanet.
Aperto libro de Calypso.
Entre les pages de Pauline.
Le blog de MyaRosa.
D'une berge à l'autre avec Jérôme.
Bienvenue à Bouquinbourg de Soukee.
Les carnets de lectures de Pimprenelle.
Book en stock, le co-blog de Dup et Phooka.
Les escapades culturelles de Frankie.
Le capharnaüm éclairé de Nelfe et Monsieur K.