Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 18:01


Celles et ceux qui suivaient ce blog savent qu'en septembre 2011, mon blog avait fusionné avec celui de Caro et Christophe. Pendant quelques mois nous vous avons présenté nos lectures et puis, il y a tout juste un an, un problème de serveur a rendu notre blog inaccessible.

Découragée après le temps passé sur ce nouveau blog, j'ai laissé du coup complètement tomber la blogosphère ... mais pas la lecture rassurez-vous !
Toutefois, l'envie de partager mes lectures me retitille depuis quelques semaines, tant et si bien que me revoilà !

Il va me falloir un peu de temps pour faire du ménage dans le blog : je vais mettre à jour ici les articles que j'avais publié sur 1000 - et -1 livraisons mais aussi vous faire découvrir de nouvelles lectures.

Un petit message particulier à Nanet - qui s'est enquise plusieurs fois de ma "disparition", qu'elle reçoive ici mes excuses pour ne pas lui avoir répondu.

J'en profite pour vous souhaiter une bonne année 2013 et surtout de belles lectures !

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 journées.
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 12:29

Suite à l'évolution de 1000-et-1 en 1000-et-1 livraisons (pour les distraits, plus d'informations en cliquant ), certains d'entre vous m'ont demandé pourquoi ils ne pouvaient pas s'abonner comme ici. Demande transmise à Christophe, grand manitou de 1000-et-1 livraisons : vous l'avez demandé et il l'a aussitôt fait !

Et voilà, vous pouvez désormais vous inscrire sur 1000-et-1 livraisons : il suffit de cliquer ici puis de descendre votre curseur en regardant sur la gauche du blog. Vous verrez apparaître la rubrique Bulletin : il ne vous reste plus qu'à  cliquer d'abord sur "Non, ne pas m'envoyer de message" puis sur "Oui, j'aimerais recevoir votre Bulletin" puis (pour que la mise à jour se fasse !)  et vous serez à nouveau avertis de tous mes futurs billets !

 

A très bientôt !

 

 

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 06:30

En décembre 2009, j'ai créé ce blog pour partager mes lectures ...

Un peu plus de 260 billets plus tard voici que 1000-et-1 évolue en 1000-et- 1 livraisons...

 

Les plus assidus d'entre vous ont déjà un sourcil fronçé et se disent "Tiens, tiens, mais Livraison est un des blogs dont Véro nous parle souvent". Et ils auront raison !

La blogosphère fourmille de passionnés et je vous parle régulièrement de blogs-amis (comme je les appelle) qui méritent toute votre attention.


Caro et Christophe gèrent Livraison depuis octobre 2009. Au fil du temps, ils sont devenus des amis virtuels et appréciant particulièrement leur blog, j'avais envie de tenter la gestion d'un blog commun. Au moment où je pensais leur soumettre cette idée, Christophe a décidé de cesser sa participation à Livraison et Caro, qui n'envisageait pas de poursuivre leur blog sans lui, a décidé elle aussi d'arrêter.


Malgré tout, je leur ai quand même fait ma proposition et le temps ayant fait son oeuvre, la lecture étant toujours aussi prégnante dans nos vies, ils ont décidé, pour mon plus grand plaisir, de tenter l'aventure.

 

Je suis donc heureuse aujourd'hui de vous annoncer la création de 1000-et-1 livraisons où je sévirai désormais aux côtés de Caro et Christophe.

 

J'espère vous y retrouver, vous qui, avec vos quelques 20 000 visites ayant générées presque 3000 commentaires, avez contribué à faire de ce blog un espace d'échange ...

 

Pour nous rejoindre, c'est très simple ....

 

... désormais, 1000-et-1 livraisons, c'est ici !

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 journées.
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 06:54

4e de couverture : il s'agissait d'un loup assez jeune, au torse puissant et aux crocs impressionnants. Assis sur ses pattes arrière, il les observait avec curiosité, sans une once de crainte.Quete-d-Ewilan-3.jpg Camille marcha dans sa direction. Il ne lui prêta pas une attention particulière, mais, quand elle ne fut plus qu'à deux mètres de lui, il montra les dents et se mit à grogner. Elle s'immobilisa. Recule, lui ordonna Edwin à mi-voix. Sans tenir compte de ses paroles, Camille s'accroupit lentement, regardant le loup dans les yeux

 

Mon avis : une première saga qui se finit en apothéose ! Au fil de la trilogie, l'intérêt ne fait que croître et ce troisième tome qui clôt La Quête d'Ewilan monte en puissance et tient le lecteur en haleine.

Nous y retrouvons les personnages déjà présent lors des deux précédents tomes : Ewilan/Camille bien sûr dont le fidèle ami de coeur Salim va connaître des métamorphoses pour le moins inattendues, Edwin et Ellana dont la relation se construit peu à peu, Bjorn le chevalier qui fera un passage remarqué dans l'autre monde,  le vieil analyste Duom Nil' Erg ainsi que Maniel et Hans, les soldats qui accompagnent la joyeuse bande.

 Dans ce tome, afin de retrouver et de délivrer les parents d'Ewilan se joignent à la troupe le propre frère de celle-ci, Matthieu/Akiro, ainsi que Siam, soeur d'Edwin. Le tout pour un tome au rythme soutenu et à l'aventure présente au détour de chaque page !

Outre les aventures épiques de ce tome, les relations entre les personnages s'étoffent, les sentiments amoureux se confirment ou prennent naissance ne demandant qu'à être explorés plus en avant dans la suite des aventures avec la nouvelle trilogie Les Mondes d'Ewilan... cela tombe à pic puisqu'elle est justement dans ma PAl d'été !

Bref, un pur plaisir que cette lecture et une seule chose à vous dire : si vous ne l'avez déjà fait, lancez-vous donc dans cette lecture si agréable !

 

En résumé : une bien belle fin à cette première trilogie qui mérite amplement un 16/20 !

 

Le petit plus de Véro ...
Sur ce site, Les mondes de Pierre Bottero, vous trouverez tout un tas d'informations très intéressantes et en particulier une galerie des personnages que je vous invite à parcourir.

 

La saga La quête d'Ewilan...

La quête d'Ewilan, T.1  : d'un monde à l'autre

La quête d'Ewilan, T.2  les frontières de glace

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 06:29

4e de couverture : Druss est une légende. Ses exploits sont connus de tous. Gemmell-legende.jpgMais il a choisi de vivre retiré loin des hommes, au sommet d'une montagne. Là, il attend son ennemi de toujours : la mort. Dros Delnoch est une forteresse. C'est le seul endroit par lequel une armée peut traverser les montagnes. Protégée par six remparts, elle était la place forte de l'empire drenaï. C'est maintenant le dernier bastion, car tous les autres sont tombés devant l'envahisseur nadir. Et le vieux guerrier est son seul espoir.

Mon avis : je fais partie des dinosaures qui, jusqu'à récemment, n'avais encore jamais lu David Gemmell. Eh bien, mieux vaut tard que jamais et croyez-moi, si j'ai été longue à lire mon premier Gemmel, pour la suite, cela va aller beaucoup plus vite !

Tout d'abord l'univers… rien à dire, tout ce que j'aime ! Un juste mélange de Moyen-Age, de magie blanche, de magie noire … il n'a manqué à mon bonheur que quelques dragons et le tout eut été parfait !

Les personnages... entre Druss et Rek, mon cœur balance... quoique Flécheur soit aussi dans le trio de tête ! Des hommes forts, durs, âpres, emplis d'un code de l'honneur d'antan, défenseurs des valeurs et des idéaux auxquels ils croient…

Une écriture fluide mais rythmée, des descriptions qui emportent le lecteur avec lui, des batailles sanglantes certes, mais pas que cela non plus. Pour un premier roman, assurément une réussite et un coup de maître… d'un autre côté, j'étais prévenue puisque sur la 4e de couverture, Anne Mac Caffrey dit "Lire Gemmell, c'est avant tout du plaisir pur ; l'action ne s'arrête jamais. A plusieurs coudées au-dessus des meilleurs…Tout simplement fabuleux"…Et quand on sait à quel point j'adore l'univers de la dame, comment pouvais-je être déçue ?

Bref, un régal et, ce qui est encore mieux, c'est que ce n'est forcément que le premier d'une longue série puisque David Gemmell a eu la bonne idée de poursuivre sur sa lancée !

 

En résumé : 16/20 et un livre à lire pour ceux qui ne connaissent pas encore cet auteur !

 

Merci qui ?
Un grand merci à Mélisende qui, lors de notre première rencontre au Quais du polar en 2010, m'a conseillé l'achat de ce roman !

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 10:00

4e de couverture : à quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, Schlink.jpgen rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain. Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de des études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. Accablée par ses coaccusées, elle se défend mal et est condamnée à la détention à perpétuité. Mais, sans lui parler, Michaël comprend soudain l'insoupçonnable secret qui, sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée, et aussi cet étrange premier amour dont il ne se remettra jamais. Il la revoit une fois, bien des années plus tard. Il se met alors, pour comprendre, à écrire leur histoire, et son histoire à lui, dont il dit : "Comment pourrait-ce être un réconfort, que mon amour pour Hanna soit en quelque sorte le destin de ma génération que j'aurais moins bien su camoufler que les autres ?

Mon avis : Allemagne, période d'après-guerre. Michaël, adolescent d'une quinzaine d'année, entretient une relation amoureuse avec Hannah, une femme de 35 ans. Michaël sait peu de choses du passé d'Hannah qui ne se livre guère, aussi, le jour où elle disparaît volontairement de sa vie, il ne sait où la chercher, ni comment la retrouver. Quelques années plus tard, alors étudiant en droit, il suit le procès de six femmes nazis parmi lesquelles il reconnaît Hannah.

Si l'idée de base me paraissait intéressante, autant dire que sa mise en mots m'a laissée totalement extérieure au sujet. Je n'ai pas ressenti d'empathie pour les personnages, le rythme était trop mou à mon goût et le style m'a laissé indifférente.

Bien sûr les thèmes abordés sont importants et méritent réflexion : devoir de mémoire, degré de responsabilité, gestion de la culpabilité des générations allemandes post-guerre etc… mais le traitement de tous ces points par l'auteur n'a pas réussi à m'accrocher…

Bref, une histoire vite lue et aussi vite oubliée.

 

En résumé : une lecture décevante à laquelle je donne la note de 13/20.

 

Merci qui ?

Merci à  Pauline qui m'avait donné envie de lire ce livre ! 

  

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 11:00

4e de couverture : " Monsieur le Commissaire, Vous avez peut-être Vargas-Salut-et-liberte.jpgune belle gueule mais, dans le fond, vous êtes un vrai con. En ce qui me concerne, j'ai tué en toute impunité. Salut et liberté".

Etranges, ces lettres anonymes que reçoit Adamsberg, et tout aussi singulière l'assiduité dont fait preuve le vieux Vasco à siéger sur ce banc, juste en face du commissariat... L'importun vieillard aux poches remplies d'objets insolites et au porte-manteau incongru attise l'exaspération du lieutenant Danglard. Mais, pour le commissaire Adamsberg, dont le flair nonchalant confine au génie, l'affaire n'est pas si anodine...

 

Mon avis : les habitués savent que je ne suis pas une grande adepte des nouvelles mais il faut bien dire que je n'avais jamais testé ce genre sous sa forme policière.

Du coup, une mention spéciale à Salut et liberté dans laquelle j'ai retrouvé avec grand plaisir Adamsberg, toujours égal à lui-même et qui mène encore une de ses enquêtes au gré de ses humeurs, rencontres et idées décalées...

J'ai moins aimé la seconde qui est beaucoup plus courte que la précédente, un peu trop à mon goût même si le brio du célèbre commissaire se manifeste encore...

Le style de Fred Vargas est toujours agréable à lire mais je reste sur mon idée de base : les nouvelles, c'est beaucoup, beaucoup trop court... Heureusement, que son dernier titre, L'armée furieuse, a rejoint ma PAL grâce à l'une de mes collègues !

En tout cas, voilà deux nouvelles qui se lisent en une poignées de minutes et qui réjouiront les fans de Fred Vargas et les accrocs d'Adamsberg ... aucune raison de s'en priver !

 

En résumé : toujours accroc à Adamsberg et un 15/20 pour ces deux nouvelles.

 

Un clic pour d'autres titres de Fred Vargas...

Un lieu incertain 

L'homme aux cercles bleus  

 

Merci qui ?

Merci à Gyslaine qui m'a gentiment prêté ce roman et à  Stéphie qui m'avait donné envie de le lire dans ce billet !

 

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 20:00

4e de couverture : revenus dans l’Empire de Gwendalavir, Ewilan et Salim partent avec leurs compagnons aux abords des Frontières de Glace pour libérer les Sentinelles. Ils repoussent Quete-d-Ewilan-2-copie-1.jpgen chemin les attaques de guerriers cochons, d’ogres et de mercenaires du Chaos, alliés des Ts’liches résolus à tuer Ewilan, mais se découvrent un peuple allié : les Faëls. Salim se lie d’amitié avec une marchombre, dont les pouvoirs le fascinent ; tandis que face au maître d’armes, Ewilan assoit son autorité et affermit son Don. Malgré les attaques d’une goule, la petite troupe parvient à destination. Là Ewilan découvre le secret du Dragon et libère les Sentinelles. Désormais, elle peut se consacrer à sa quête : la recherche de ses parents.
 

Mon avis : vous savez que j 'avais aimé le premier tome de la série et je dois dire que la suite ne m'a pas déçue une seconde ! Au moment où j'écris ce billet, je suis d'ailleurs en plein lecture du troisième afin d'achever cette première trilogie.

Pas une seconde d'ennui à la lecture de ce second tome : les aventures s'enchaînent, le groupe formé autour d'Ewilan se resserre et si j'avais une tendresse particulière pour Camille et Salim dans le premier tome, là je dois dire que tous ont su éveiller mon intêrét même si, malgré tout, une petite préférence se dessine pour Ellana la Marchombre et le commandant Edwin ! Une mention particulière au Faël Chiam Vite qui m'a beaucoup amusé.

L'intrigue est beaucoup plus prenante dans ce tome que dans le précédent et chacun des personnages joue, à un moment ou un autre, un rôle dans la résolution des différentes preuves qui attendent notre bande et pour laquelle chacun est prêt à se sacrifier...

Bref, encore un très bon moment de lecture et qui ne peut que ravir grands et petits ... j'en connais un qui bientôt va retrouver La quête d'Ewilan dans sa PAL junior !

 

En résumé : un seul mot d'ordre ... A lire et un 15,5/20 pour ce tome !

 

La saga La quête d'Ewilan...

Tome 1 : d'un monde à l'autre

 

 

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 13:00

4e de couverture : un écrivain évoque son enfance et c'est un monde Larizza.jpgenglouti qu'il ressuscite : celui des années 80, de la génération Casimir ou Goldorak. Ici la nostalgie a un goût de barbe à papa. Et les ciels de Lorraine, la couleur cuivrée des mirabelles...

 

Mon avis : l'année dernière, j'ai eu le plaisir de découvrir La Cathédrale et je vous parlais de l'écriture tout en douceur et poésie d'Olivier Larizza. Aussi, en découvrant ce roman dans ma boîte aux lettres, j'ai été ravie !

Dans Couleur mirabelle l'auteur parle de son enfance à Thionville : le roman se présente sous la forme de textes courts écrits pour la plupart entre 2001 et 2003, non pas des nouvelles puisque aucun chapitre n'excède 4 pages mais comme des flashs et sensations, des réminiscences sur des sujets, des moments ou des personnes qui ont marqué son enfance, nous invitant par là-même dans sa famille où nous rencontrons parents et grands-parents mais aussi ses copains d'école...

 

Les trentenaires et les quarantenaires se reconnaîtront sans peine dans cette France des années 80 où se croisent Goldorak et Casimir, Albator et San Ku Kaï et où Olivier Larizza sait nous rappeller pourquoi nous aimions tant les carambars !

 

Mais surtout, l'auteur réveille les couleurs, les souvenirs, les sensations partagés par toute une génération avec des mots qui, pourtant, parlent au vécu et à l'intime de chaque lecteur et le renvoie, délicatement, sur les traces de sa propre enfance.

Bref, et comme pour La cathédrale, j'ai aimé ce titre que je vous recommande tout aussi chaleureusement que le précédent.

 

En résumé : aussi bien que ma première rencontre avec cet auteur ! 16/20.

 

Merci qui ?

Merci à Daniel Cohen éditeur d'Orizons pour avoir eu l'amabilité de m'envoyer ce titre d'Olivier Larizza en service presse. Une mention spéciale aux couvertures de ces deux ouvrages, douces et apaisantes et qui donne encore plus envie de se lancer dans la lecture des romans.

 

Un clic pour un autre titre d'Olivier Larizza...

La Cathédrale

 

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 14:00

4e de couverture : 2013 à Londres, où il ne fait plus bon vivre du tout.
Un meurtrier sadique s’attaque à des femmes et leur fait des choses tout à fait affreuses avant de badigeonner leur corps de graffitis obscènes. ParallèlementKerr.jpg, on assassine l’un après l’autre les membres d’une liste ultra secrète figurant dans l’ordinateur du ministère de l’Intérieur : il s’agit de criminels sexuels potentiels, affublés de surnoms de philosophes. L’inspecteur « Jake » Jacowicz, une dure à cuire dont la particularité est de détester les hommes, s’engage dans un duel (d’une intelligence rarement vue dans un polar) avec le serial killer, surnommé Wittgenstein, qui proclame : " Je tue, donc je suis ", et figure lui aussi sur la liste.

Mon avis : ayant beaucoup entendu parler de La trilogie berlinoise ces derniers mois, lorsque Livraddict et Les éditions du masque ont proposé un partenariat pour Une enquête philosophique, je me suis dit que c'était l'occasion de découvrir cet auteur.


Inutile de tourner autour du pot, je n'ai pas accroché à cette lecture. Tout d'abord, l'univers censé être semi-futuriste, est resté un peu nébuleux à mes yeux : j'ai eu du mal à y pénétrer et à m'y repérer car tout au long de la lecture, les informations sont distillées au compte goutte ce qui ne permet pas de se donner une idée d'ensemble alors même que cet univers joue un rôle à part entière dans l'histoire.

 

D'autre part, les personnages ne m'ont pas réellement interpellée : l'enquêtrice Jake n'a pas réveillé la moindre empathie chez moi peut-être à cause d'un manque de renseignements à son sujet… là encore, les informations parsemées tout au long de la lecture retardent la compréhension de sa personnalité et de son comportement. Quant au tueur en série qui décide d'éliminer tous les hommes potentiellement atteint de syndrome pouvant les amener à devenir des meurtriers, je dois avouer qu'il m'a rapidement "fatigué" et que les chapitres consacrés à ses méditations m'ont laissé indifférente…

 

Pourtant le principe de base avait de quoi m'attirer : une enquête alternant point de vue de la police et point de vue du meurtrier. Le style de Philip Kerr est agréable, le rythme est bon tout du moins sur la partie concernant Jake, mais, voilà, l'histoire et les personnages ne m'ont pas convaincue …


Bref, une déception pour une lecture qui s'est avérée au final fastidieuse.

En résumé : un 13/20 car j'avais hâte de me "débarrasser" de cette lecture.

 

Merci qui ?

Merci à Livraddict et auxEditions du Masque pour ce partenariat.

 

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article

Présentation.

  • : 1000 - et - 1
  • 1000 - et - 1
  • : Mes lectures, mes coups de coeur ou de sang ... une fenêtre ouverte sur le monde.
  • Contact

1000-et-1 livres

Vous voulez tout savoir sur les livres qui sont dans ma bibliothèque, où j'en suis de ceux que je lis, ceux que j'aimerais bien lire mais qui ne sont pas encore en ma possession ...

Rien de plus simple, il suffit de cliquer ICI !

Une Recherche ? C'est Ici...

Challenges et services presse...

Archives

Des blogs où j'aime aller...

Vous trouverez ci-dessous la liste des blogs où je vais faire un tour très souvent, n'hésitez pas à aller les visiter vous aussi !

Le bazar de la littérature
 
de Melisende.
Lire et délires de Flof13. 
Le blog de Deliregirl1.
La ronde des post-it de Lasardine, Ln et Fabi.
Méli-Mélo de bouts de vie.
Les mots de Nanet.
Aperto libro de Calypso.
Entre les pages de Pauline.
Le blog de MyaRosa.
D'une berge à l'autre avec Jérôme.
Bienvenue à Bouquinbourg de Soukee.
Les carnets de lectures de Pimprenelle.
Book en stock, le co-blog de Dup et Phooka.
Les escapades culturelles de Frankie.
Le capharnaüm éclairé de Nelfe et Monsieur K.