Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 18:40

4e de couverture : Étais-je maudit ? Chaque fois qu'un truc Fogelin.jpgun peu sympa m'arrivait, il y avait toujours quelqu'un pour me annoncer : « Très bien, mais tu peux surveiller ton frère ? ». Maintenant, j'allais devoir jouer le baby-sitter de deux moutards au lieu d'un. Mes super vacances commençaient à ressembler à pas de vacances du tout. Ben a treize ans et cette année, il passe Noël à la mer avec son petit frère Cody et ses parents. Il se voit déjà pêcher toute la journée, les pieds dans l'eau. Mais une nouvelle amitié va s'avérer périlleuse pour les deux garçons...

 

Mon avis : en lisant ce billet de Lasardine, la référence au Club des 5 avait éveillé mon intêret. Il faut dire que, gamine, je crois bien les avoir tous dévorés ! Un beau jour, il y a de cela bien bien longtemps maintenant, j'ai eu la surprise de trouver le roman dans ma BAL ! Cet été, j'ai enfin pris le temps de le lire et il vrai que j'ai rapidement englouti ce roman frais et sympathique !

Sous un  ton léger et au prétexte de vacances partagées par trois enfants, l'auteur réussit à interpeller son lecteur sur quelques problèmes de fond mais le tout en restant léger.

Bref, une lecture agréable et distrayante qui permet de se changer les idées !

 

 

En résumé : une lecture rapide et très agréable ! 14/20.

 

Du côté des challenges...

BANNIR~1

 

Merci qui ? Des bisous de remerciement à Maël pour sa patience à récupérer ce roman !

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 11:00

4e de couverture : Queneau.jpg

- Zazie, déclare Gabriel en prenant un air majestueux trouvé sans peine dans son répertoire, si ça te plaît de voir vraiment les Invalides et le tombeau véritable du vrai Napoléon, je t'y conduirai.

- Napoléon mon cul, réplique Zazie. Il m'intéresse pas du tout, cet enflé, avec son chapeau à la con.

- Qu'est-ce qui t'intéresse alors ?

Zazie ne répond pas.

- Oui, dit Charles avec une gentillesse inattendue, qu'est-ce qui t'intéresse ?

- Le métro.

 

Mon avis : en 2010, Les exercices de style m'avaient plus et c'est forte de cette impression favorable que j'ai démarré cette lecture. Las, quelle déception : il n'aura fallu que quelques pages pour que je trouve cette lecture particulièrement pénible.

Que dire de cette Zazie d'à peine une dizaine d'années ? Tout d'abord qu'elle a un langage pour le moins fleuri et une éducation quasiment inexistante : rapidement, je l'ai trouvé tout bonnement insupportable.

Je sais tout le bien que l'on dit de ce roman, et pour cela, je vous laisse vous reporter à n'importe moteur de recherche qui se fera un plaisir de vous dévoiler les dessous de l'écriture de ce roman.
Pour ma part, l'enchaînement de situations  toutes plus extravagantes les unes que les autres, les jeux de langage constants, l'argot employé à longueur de pages ont alourdi ma lecture et ne m'ont absolument convaincu.
Bref, une rencontre loupée et une lecture interrompue au milieu du roman...

 

En résumé : une lecture inachevée et donc non notée.

 

Du côté des challenges : ma 17e  lecture.

 BANNIR~1

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 11:40

4e de couverture : la licorne, animal emblématique de Sétiladom, Rosmorduc.jpgvient d'être assassinée, et le coupable semble tout désigné : Héribold, le chef de garde. Mais les apparences sont parfois trompeuses et seul le banni d'hier pourra devenir le sauveur de demain. Héribold aura tôt fait de réunir un étrange alchimiste, un arbalétrier redoutable et un imposant guerrier pour une quête incertaine et aveugle : traverser mers et banquises afin de ramener une nouvelle licorne à Sétiladom. Faute de quoi, les Enfers se déchaîneront.

 

Mon avis : voilà un bon roman de fantasy jeunesse qui se lit avec plaisir et facilité. Les personnages présentés ne sont pas lisses et l'histoire ne coule pas de source !  L'auteur donne du rythme à son roman ce qui devrait séduire les ados même si, en tant qu'adulte, certains passages m'ont fait sourire sans que, toutefois, ne me vienne à aucun moment l'idée d'abandonner ma lecture.
Parce que, il faut bien le dire, j'ai apprécié ce roman : il y a des dragons -méchants d'ailleurs, ça change ! - une licorne,  des magiciens, des chevaliers aux personnalités pour le moins étonnantes... De la fantasy quoi ! Ben oui, de la fatasy ado et qui fonctionne bien : certaines idées sont particulièrement bien vues !

Une suite existe : L'héritière du temps. Toutefois, ce premier tome se suffit à lui-même et peut être lu comme un "one shot". 

Bref, si vos têtes blondes, brunes, rousses ou autres, aime ce genre, c'est un roman à leur mettre entre les mains !

 

En résumé : une bonne introduction au genre pour les plus jeunes. 14/20 

 

Du côté des challenges... 16e lecture. 

BANNIR~1 

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 07:40

4e de couverture : Quelle ironie ! Alors qu'Althéa prend enfin le chemin du retour, après une année d'absence, la famille Vestrit, à l'image de Terrilville, est plus menacée et divisée que jamais.Hobb-LADLM-4.jpg Ignorant tout des dangers qui pèsent sur elle, la jeune femme espère que Kyle Havre tiendra sa promesse et lui rendra sa vivenef Vivacia, dont elle n'aurait jamais dû être dépouillée. Mais le destin a plus d'un tour dans son sac... Kyle ne possède plus la Vivacia, qui a été arraisonnée par le terrible pirate Kennit. Sa vie et celle de son fils Hiémain ne tiennent maintenant plus qu'à un fil, car le jeune homme doit amputer la jambe gangrenée de Kennit : si le pirate venait à mourir, Kyle et Hiémain passeraient immédiatement de vie à trépas !

 

Mon avis : Robin Hobb continue à amener de nouveaux personnages sans pour autant nous éclairer plus sur ceux qui sont déjà  présent dans les tomes précédents. Si je dois avouer avoir de plus en plus de sympathie pour Althéa, j'ai une antipathie tout autant vivace pour Malta ! Je reconnais surtout le talent de l'auteure qui réussit à m'intriguer suffisamment pour que je continue ma lecture afin d'en apprendre plus sur Ambre, Parangon ou les habitants du désert des pluies...

Sur fond d'aventures et de politique (l'auteure dresse le portrait d'un gouverneur tout bonnement exécrable), ce 4e opus m'a beaucoup plus séduit que les précédents...

 

En résumé : un cycle qui commence à me plaire de plus en plus ! 14/20. 

 

Du côté des challenges ... 15e lecture du challenge ABC .

BANNIR~1 

 

 

Robin Hobb en quelques clics ....

Les aventuriers de la Mer

T. 1 : Le vaisseau magique

T. 2 : Le navire aux esclaves

T. 3 : La conquête de la liberté

 

L'assassin royal

T. 1 : L'apprenti assassin

T. 2 : L'assassin du roi

T. 3 : La nef du crépuscule

T. 4 : Le poison de la vengeance

T.5 : La voie magique

T. 6 : La reine solitaire

 

 

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 11:17

4e de couverture : la police de l'Ohio arrête l'auteur présumé de plusieurs viols Keyes.jpgde jeunes femmes et croit résoudre un cas facile : les victimes le reconnaissent formellement et celui-ci possède chez lui la totalité de ce qui leur a été volé. Il nie pourtant farouchement. Son comportement étrange amène ses avocats à demander une expertise. On découvre qu'il possède une personnalité multiple.
Les 1001 vies de Billy Milligan retrace un cas unique - et rigoureusement authentique - dans l’histoire de la psychiatrie : celui d’un jeune américain souffrant d’un syndrome de personnalité multiple à la fin des années 70.

 

Mon avis : quelle histoire ! Daniel Keyes m'avait bouleversé avec Des fleurs pour Algernon, et à nouveau sa plume a su m'envoûter même si, contrairement au titre précédemment cité, il ne s'agit pas ici d'une fiction mais bien d'une histoire réelle, ce qui la rend encore plus fascinante et troublante. L'auteur s'est passionné pour cette affaire de personnalité multiple ayant défrayé la chronique aux Etats-Unis à la fin des années 70. Son livre a été construit après de multiples rencontres qui se sont étalées sur des mois avec Billy mais également tous les protagonistes cités dans le roman.

Le livre se découpe en trois parties distinctes. Le temps des embrouilles permet de faire connaissance avec Billy et les différents personnalités qui l'habitent et ce, à travers les rencontres qu'il fait, d'une part avec ses avocats chargés de le défendre de ses accusations de viols et, d'autre part, des équipes médicales amenées à le soigner.
La seconde partie, De Billy au professeur, raconte la vie de Billy dans la continuité, c'est-à-dire avec l'enchaînement incessant des différentes personnalités - et il n'y en a quand même pas moins de 23 ! C'est là que le lecteur découvre la hiérarchie entre les différentes personnalités et le rôle spécifique attribué à chacune d'entre elles.

La dernière partie, Par-delà la folie, reprend l'histoire là où s'était arrêtée Le temps des embrouilles et met en avant tout le travail fait pour permettre à la personnalité première - c'est-à-dire Billy - d'émerger et de fusionner en tentant d'atteindre un statut quo permettant à Billy de vivre en restant conscient tout le temps de ses différents "habitants".

Il a été impossible pour moi de ne pas m'attacher à Billy en dépit des actes commis : j'ai été fascinée par ce jeune homme, dont la maladie trouve sa source dans de ce qu'il a subi dans son enfance et je ne peux que déplorer de devoir attendre de lire Les Mille et Une Guerres de Billy Milligan pour savoir ce qu'il est devenu aujourd'hui.

Bref, un roman atypique entre thriller psychologique et biographie que je vous recommande !

En résumé : une vraie réussite ! 16.5/20

 

Un clic pour un autre titre de Daniel Keyes.
Des fleurs pour Algernon 

 

Du côté des challenges .... 

BANNIR~1 
     
Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 10:00

4e de couverture : Santa Mondega, une ville d'Amérique du Sud Anonyme.jpgoubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets.
Un serial killer qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom. La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique. Deux flics très spéciaux, des barons du crime, des moines férus d'arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins d'oeil à Seven et à The Ring, et voilà le thriller le plus rock'n'roll et le plus jubilatoire de l'année !
Diffusé anonymement sur Internet en 2007, cet ouvrage aussi original que réjouissant est vite devenu culte. II a ensuite été publié en Angleterre puis aux Etats-Unis, où il connaît un succès fulgurant.

 

Mon avis : tout avait plutôt bien commencé avec ce livre sans titre qui alternait les chapitres proposant des personnages qu'un Quentin Tarantino n'aurait pas boudé...  Du tueur échappé tout droit d'un film de Sergio Leone, aux moines adeptes des arts martiaux en passant par un tueur à gages sosie d'Elvis Presley, les pages tournaient rapidement... Et puis, au quart du livre est arrivé ce passage où les deux inspecteurs alliés de circonstance dans cette enquête, comprennent que le tueur fou qu'ils recherchent est un vampire : et là, j'ai tiqué. Mes lecteurs habituels savent à quel point la bit-lit ne m'intéresse pas puisque sur les 288 livres chroniqués à ce jour, seuls trois appartiennent à ce genre (comme quoi, je ne suis pas butée non plus !!)... Toujours est-il que cet aspect m'a franchement peu intéressé et a concordé qui plus est, à une baisse de rythme et d'intensité sur la 2e et 3e partie du roman. D'ailleurs, je m'interroge sur une écriture à plusieurs mains car le style et l'humour ainsi que l'aspect déjanté sont totalement inégaux dans le livre... Mais puisque l'auteur est anonyme, je n'en saurai jamais le fin mot !

Bref, une lecture différente qui plaira à n'en pas douter aux amateurs de Tarantino mais qui, même si elle fut agréable, ne m'Entrainera pas vers la lecture de la suite. 

 

En résumé : une lecture qui sort des sentiers battus. 14.5/20 

 

Du côté des challenges... Ca cartonne puisque ce roman entre dans trois catégorie. Concernant le Livra'deux pour Pal'Addict, je vous invite à aller ici  voir le choix de Nelfe ! 

 

BANNIR~1

 

 thriller

 

challenge3 

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 21:32

4e de couverture : Thomas Drimm, espérant libérer les Etats-Uniques de la tyrannie, Van-Cauwelaert.jpga saboté le Bouclier d’antimatière qui les isolait du restant de la planète. La grippe V fait des ravages. Devenu toxique, le monde végétal semble avoir programmé pour survivre l’extinction de l’espèce humaine. Que veulent les arbres ? De quelle manière entrer en communication avec eux ? Et, surtout, comment les réconcilier avec les hommes ? Héros manipulé par les forces du Bien comme par les puissances du Mal, Thomas est tiraillé plus que jamais entre les femmes de sa vie : Brenda Logan, sa complice catastrophique, Lily Noctis, sa fausse alliée, et Jennifer, sa copine de collège amoureuse. De pièges diaboliques en tentations de son âge, passant des pires dangers aux bonheurs les plus inattendus, Thomas Drimm dispose de quatre jours pour sauver des millions de vies.

 

Mon avis : La guerre des arbres commence le 13 est la suite de La fin du monde tombe un jeudi qui m’avait littéralement enchantée ! Cette fois-ci, la magie n’a pas opéré et je n’ai pas réussi à accrocher à l’intrigue proposée.
Cette histoire d’attaque par les arbres ne m’a pas convaincue et je dirai même, pas intéressée. Que j’ai trouvé ce roman long et lent… Si ce n’est quelques éclairs de philosophie sur la fin de l’ouvrage qui sauve l’ensemble bien que je ne me demande si la réflexion induite par ce passage (le chapitre 28 pour être précise), est accessible au public initialement visé par ce roman. La fin m’a déçue également, bouclée en quelques paragraphes tout en ouvrant la porte à une suite…
 Il n’en reste pas moins que j’ai de l’affection pour le personnage de Thomas  même si j’ai trouvé que son sens de l’humour qui m’avait tant amusée dans le premier tome, s’est effrité. Toutefois, c’est sans doute ce personnage  qui me poussera à lire le dernier tome de cette trilogie : annoncée depuis longtemps, celle-ci tarde toutefois à sortir…. Gageons que l’auteur aura su tenir compte des avis globalement mitigé concernant ce second tome.
Bref, une déception mais cela arrive parfois qui, pour autant, ne m’empêchera pas de continuer à lire cet auteur.

En résumé : un loupé sur ce roman-ci mais je persisterai avec la suite ! 13.5/20.

Merci qui ? Merci à Lasardine de  La ronde des Post-il  pour sa patience.... Il y a presque une éternité qu'elle m'a si gentiment prêté ce livre !  

Un clic pour d'autres titres de Didier Van Cauwelaert...
Thomas Drimm : la fin du monde tombe un jeudi.
La nuit dernière au XVe siècle.    

 

Du côté des challenges....   

BANNIR~1 

 

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 17:34

4e de couverture : une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée Sire-Cedric-copie-1.jpg sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu'elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n'est rien en comparaison de la peur panique qui s'est emparée d'elle...
Le commandant Vauvert mène l'enquête en compagnie d'une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors-norme, Eva a un véritable sixième sens qui fait d'elle une redoutable traqueuse de l'ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d'un tueur en série qu'ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S'agit-il d'une réincarnation, d'un spectre, d'un homme, d'une femme, d'une créature d'un autre monde ?

Mon avis : un rythme soutenu, des personnages complexes et torturés mais qui donnent le meilleur d'eux-mêmes, une histoire sombre et dont on cherche à comprendre les tenants et les aboutissants, un suspens réel, une tension qui monte…. Voilà un thriller comme je les aime !

 

Encore une fois, Sire Cédric a su me captiver ! Aucun temps mort dans cette lecture avec en prime un sentiment même d'accélération et d'urgence au fur et à mesure qu'avance l'intrigue ou plutôt les intrigues car si la recherche du tueur en série est l'enquête principale, il y a aussi toutes les interrogations autour de l'enfance d'Eva. Quel duo improbable que cet inspecteur toulousain – déjà présent dans L'enfant des cimetières - et cette albinos parisienne : et pourtant tous deux font fi des règles pour traquer un serial killer. Alors oui, âmes sensibles s'abstenir, ça dégouline et ça écorche sec dans ce thriller : mais bon, c'est tout l'attrait du genre, n'est-ce pas ? Et ce, même si après avoir rencontré Sire Cédric à Quais du polar, je me demande comment un homme si doux et si gentil peut avoir de telles histoires dans sa tête !

 

Bref, ravie de savoir qu'il me reste encore Le premier sang dans ma PAL … et dédicacé en plus !

 

En résumé : les amateurs du genre ne devraient pas passer à côté de ce thriller ! 16/20.

 

Du côté des challenges...

thriller

 

Un clic pour d'autres titres de Sire Cédric...

 Le jeu de l'ombre

 L'enfant des cimetières

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 11:00

4e de couverture : alors qu'il rentre de mission et compte s'arrêter quelques jours à Istanbul, Hercule Poirot est rappelé d'urgence à Londres. On est en hiver et à cette époque de l'année,Christie l'Orient Express roule habituellement quasiment à vide. Pourtant, sans l'aide du directeur de la compagnie, Hercule Poirot n'aurait pas trouvé de place à bord, comme si tous les voyageurs s'étaient donné rendez-vous dans ce train ! Dès la première nuit, un homme est assassiné. Le train est immobilisé par la neige qui empêche l'assassin de s'enfuir. Dans les wagons isolés du reste du monde, Hercule Poirot, au sommet de son art, mène l'enquête. Et ce ne sont pas les pistes qui manquent !

 

Mon avis : en musique, on appelle "evergreen" les classiques de la variété (souvent anglo-saxonne), qui traversent les temps et les générations. Le crime de l'Orient –Express d'Agatha Christie est à peu près la même chose en littérature : un classique dont on connait les tenants et les aboutissants et dont on prend pourtant un grand plaisir à le lire. Hercule Poirot dirige son enquête d'une main de maître et Agatha Christie même ses lecteurs par le bout du nez. Les personnages sont encore une fois délicieusement décrits par l'auteur tant d'un point de vue psychologique que d'un point de vue physique.
Une mention particulière pour la fin de ce roman qui, en offrant une pseudo-double résolution, amène le lecteur à s'interroger sur les mobiles de l'auteure quant à ce choix…
Bref, une lecture plaisir dévorée en quelques heures tant la plume de la grande romancière est agréable et aisée à lire !

 

 

En résumé : à consommer sans modération : 15/20 

 

Du côté des challenges...

BANNIR~1

policier

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 11:00

4e de couverture : lorsque, par une froide soirée d'hiver, Juliette et Sam se Musso.jpgcroisent en plein cœur de Broadway, c'est le coup de foudre instantané. Elle, jolie Française de 28 ans, multiplie les petits boulots en nourrissant des rêves d'actrice. Lui, la trentaine, est un jeune pédiatre new-yorkais dévoué corps et âme à son travail depuis le suicide de sa femme. Persuadés d'avoir enfin trouvé un sens à leur vie, ils vont s'aimer le temps d'un week-end intense, aussi magique qu'inoubliable. Mais Juliette doit retourner à Paris. Quant à Sam, il ne sait trouver les mots pour la garder à ses côtés. Du moins, pas assez vite. Car à peine l'avion de la jeune femme a-t-il décollé qu'il explose en plein vol...

 

Mon avis : j'avais un à-priori concernant les romans de Guillaume Musso mais je voulais juger par moi-même aussi, ai-je inscrit ce titre dormant dans ma Pal au challenge ABC.

 

Disons-le tout net, voilà une lecture qui ne m'a pas apporté grand-chose : que de clichés, tant dans les grosses – que dis-je – énoooooormes ficelles du roman, que dans la psychologie des personnages. Tout au long de ma lecture, je me disais que j'avais à faire à un roman harlequin légèrement amélioré tant et si bien, que cela en finissait presque par frôler le comique…
Parce que quand même, que penser de cette pauvre jeune française qui, après deux nuits passées avec un riche - et triste - et beau - et veuf  - médecin (rien de moins !!!), se retrouve enceinte juste au moment où elle risque de se faire expulser des États-Unis avec en prime une invraisemblable inculpation de terrorisme qui ne tient pas debout et dont le nouveau jules (le médecin veuf... vous suivez toujours ?) revient se jeter dans les bras après une dispute (dont je ne sais même plus la cause) pour lui demander de faire un enfant ? Ah, j'oublie aussi une sordide histoire de "revenante" de l'au-delà qui est supposée ramener la belle chez les morts et ne trouve rien de mieux que de demander de l'aide à son nouvel amoureux…

 

À chaque prémisse d'avancée de l'histoire, on se dit : à tous les coups, il va se passer ça et ça et… effectivement,  aucune surprise, c'est ce qui se produit ! Le premier chapitre lu, vous pouvez écrire les ¾ du reste de l'histoire par vous-même d'autant plus qu'au niveau style, rien ne viendra vous époustoufler !

Quand je pense que cet auteur a été nommé Chevalier de l'Ordre des arts et des lettres, j'en reste estomaquée ! Ainsi donc, il suffit d'écrire de la littérature de bas marché et sans envergure pour recevoir un titre qui, rappelons-le,  récompense les personnes s'étant distinguées par leur création dans le domaine littéraire  par la contribution qu'elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde... Eh bien si c'est à ce type de roman qu'on décerne ce prix, c'est à vous dégouter de la littérature !

 

Bref, je n'ai pas aimé … mais vous l'aviez sans doute deviné !

 

En résumé : même pas une lecture de plage, il y a bien d'autres romans de facture plus légère ou des classiques à savourer… 10/20

Du côté des challenges...

BANNIR~1



Merci qui ? Merci à ma soeur pour sa patience ... cela ne se compte plus en mois mais en années quand on parle de ce prêt ! D'ailleurs, je vais lui rendre les autres Musso par la même occasion car je ne relirai pas cet auteur.

Repost 0
Publié par Véro. - dans 1001 lectures.
commenter cet article

Présentation.

  • : 1000 - et - 1
  • 1000 - et - 1
  • : Mes lectures, mes coups de coeur ou de sang ... une fenêtre ouverte sur le monde.
  • Contact

1000-et-1 livres

Vous voulez tout savoir sur les livres qui sont dans ma bibliothèque, où j'en suis de ceux que je lis, ceux que j'aimerais bien lire mais qui ne sont pas encore en ma possession ...

Rien de plus simple, il suffit de cliquer ICI !

Une Recherche ? C'est Ici...

Challenges et services presse...

Archives

Des blogs où j'aime aller...

Vous trouverez ci-dessous la liste des blogs où je vais faire un tour très souvent, n'hésitez pas à aller les visiter vous aussi !

Le bazar de la littérature
 
de Melisende.
Lire et délires de Flof13. 
Le blog de Deliregirl1.
La ronde des post-it de Lasardine, Ln et Fabi.
Méli-Mélo de bouts de vie.
Les mots de Nanet.
Aperto libro de Calypso.
Entre les pages de Pauline.
Le blog de MyaRosa.
D'une berge à l'autre avec Jérôme.
Bienvenue à Bouquinbourg de Soukee.
Les carnets de lectures de Pimprenelle.
Book en stock, le co-blog de Dup et Phooka.
Les escapades culturelles de Frankie.
Le capharnaüm éclairé de Nelfe et Monsieur K.